Aumale La ligne SNCF Aumale LeTréport menacée de fermeture

Des réelles menaces pèsent sur l’avenir de la ligne SNCF entre Abancourt et Le Tréport. Comme en témoigne l'un des cadres de Réseau Ferré de France.

14/01/2014 à 14:55 par vincentbeny

Malgré des travaux d'entretien, l'avenir de cette ligne semble s'assombrir
Malgré des travaux d'entretien, l'avenir de cette ligne semble s'assombrir

Une même question revient au cœur du débat régulièrement : Pourquoi investir des millions pour rénover une ligne au potentiel commercial faible ?
Qu’adviendra-t-il des deux lignes de chemin de fer partant d’une part d’Abbeville (80) et d’autre part d’Abancourt (60) en direction du Tréport (76) après la publication le 6 janvier dernier par la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) d’une liste des liaisons TER “fragiles” ? Une vingtaine au total sur l’ensemble du territoire français dont ces deux menant au littoral haut-normand et Picard. En fait, on entend de tout et de rien, et surtout beaucoup de silence de la part des cadres responsables de la SNCF qui se refusent à commenter cette information. Un silence qui peut parfois en dire long sur les intentions réelles de la SNCF. Selon nos informations, si la ligne entre Abbeville et Le Tréport n’est pas directement menacée à moyen voire long terme (dix ans), il en est tout autrement pour celle au départ d’Abancourt, à quelques kilomètres d’Aumale. Une ligne qui passe également par Blangy-sur-Bresle, Gamaches et Eu. Ce que confirme un cadre de Réseau Ferré de France (RFF) qui a accepté, lui, de répondre anonymement à nos questions.

“Abancourt-Le Tréport pose problème”

“Effectivement, la ligne entre Abbeville et Le Tréport n’est pas menacée, confirme cet agent avant de dévoiler pour la première fois “en revanche, celle entre Abancourt et Le Tréport pose plus de problème. Il y a une vraie réflexion de lancer entre la SNCF et RFF, le propriétaire de la ligne, au sujet de cette ligne Beauvais-Abancourt-Le Tréport. C’est surtout le deuxième tronçon qui est au cœur des discussions”.
Au centre du dossier, le financement évidemment de l’entretien annuel de cette voie de plus en plus vétuste. “La masse des investissements est très importante”, confie encore notre interlocuteur avant de s’interroger : “Est-il pertinent d’injecter des millions d’euros pour une ligne au potentiel client faible ? “
Dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, la réponse pourrait être non. Aujourd’hui la vétusté est telle sur ce trajet que les trains sont obligés de réduire de plus en plus leur vitesse. “Les conducteurs la réduisent tellement qu’il n’est plus intéressant de la laisser ouverte”, affirme-t-on d’une autre source. “Il faut savoir si il y a une intelligence et une rentabilité à faire ses travaux”.

LeTréport par Abbeville

Au cours de nos recherches, nous avons également appris qu’une étude était en cours. Elle est menée conjointement par la SNCF, RFF et les conseils généraux de la Somme, de l’Oise et de la Seine-Maritime. “La question est de savoir combien de millions seront nécessaires pour remettre en état cette ligne ? ” affirme le cadre contacté. “D’autant que nous ne pourrons pas bénéficier des mêmes aides que celles perçues pour la réouverture de la ligne entre Serqueux et Gisors. Pour cette dernière, l’Etat s’est engagé lourdement parce qu’il y avait un véritable intérêt pour le fret. Ce tronçon permettant d’éviter la gare de Sotteville, déjà bien saturé, avant de servir l’Europe du nord”. Il va de soit que l’Etat ne s’engagera pas à la même hauteur pour sauver la ligne jusqu’au Tréport.
Les risques de fermeture de la ligne entre Abancourt et Le Tréport prennent de plus en plus forme. Quid alors pour tous ceux qui voudraient rejoindre le littoral normand au Tréport ou picard à Mers-les-Bains ? “Le Tréport est accessible par Abbeville” nous répond-on, sans contours.
Après le silence, la transparence ?

Aumale, 76
|
Blangy-sur-Bresle, 76
|
Abancourt, 60
|
Eu, 76
|
Le Tréport, 76
|
Gamaches, 80

Votre opinion

Utilisez-vous twitter ?

Chargement ... Chargement ...